Une femme a donné naissance à des quadruplés et a impressionné les médecins après avoir vu les visages des bébés

Publié le 05/28/2021
Publicité

Pour toute femme enceinte, les sentiments qui accompagnent la maternité peuvent être accablants. Lorsque Bethani Webb, une mère pour la première fois, a appris qu’elle attendait des quadruplés, sa joie, sa peur, son excitation et son inquiétude ont été multipliées par quatre. Et il y avait une autre surprise en réserve pour Bethani une fois qu’elle est arrivée dans la salle d’accouchement. Lorsque les médecins ont examiné ses nouveau-nés de plus près, ils ont trouvé quelque chose de vraiment étonnant.

Woman Gave Birth To Quadruplets And Wowed The Doctors After They Saw The Babies' Faces

Woman Gave Birth To Quadruplets And Wowed The Doctors After They Saw The Babies’ Faces

Mariage précoce

Les Webbs sont un couple canadien commun du nord de l’Alberta, et leur relation commence comme tant d’autres. Tim et Bethani se sont mariés au début de la vingtaine, et comme beaucoup d’autres couples mariés heureux, ils ont commencé à envisager d’avoir des enfants.

Early Marriage

Early Marriage

Elle est tombée enceinte

Mais, comme il s’est avéré, les choses ont évolué plus vite que prévu. Bethani est tombée enceinte peu de temps après le mariage des Webbs en juin 2015. Le couple avait l’intention d’attendre au moins un an avant d’avoir leur premier bébé, mais la vie se déroule pendant que vous vous préparez, comme on dit. Quoi qu’il en soit, c’était une nouvelle merveilleuse – bien qu’inattendue – pour le couple, qui avait hâte de fonder sa propre famille.

She Fell Pregnant

She Fell Pregnant

Vérification

En conséquence, les parents pour la première fois sont allés à un examen de routine la veille de la nuit de Noël 2015. Et c’est à ce moment-là que l’infirmière a annoncé une bonne nouvelle inattendue. Ce n’est pas tout à fait le cadeau de Noël que le couple avait espéré et, par conséquent, ils ont été totalement surpris.

Check Up

Check Up

Bébés multiples

Lorsque l’infirmière a demandé si le couple croyait à des naissances multiples dans leurs deux familles, il était clair que quelque chose n’allait pas. Le futur couple déclina, ignorant ce qui allait se passer ensuite. C’est donc à ce moment que l’infirmière les a pointés vers le moniteur.

Multiple Babies

Multiple Babies

Qu’est-ce qu’ils ont vu?

“Elle se retourne vers l’écran et elle dit:” Il y a un bébé, il y en a deux, il y en a trois, il y en a quatre … “», a déclaré Bethani à Global News au Canada. «C’est à ce moment que je suis presque tombé!» Tim a ajouté à la conversation.

What Did They See?

What Did They See?

Une surprise

Lorsque l’heureux couple en a parlé à leur famille, ils ont été aussi surpris qu’eux. C’est également compréhensible. Selon le Dr James Bofill de l’Université du Mississippi, les chances d’avoir des quadruplés sans traitement de fertilité sont d’une sur 729 000!

A Surprise

A Surprise

Tout s’est bien passé

L’accouchement s’est très bien passé, malgré le quadruplement de mes préparatifs pour les arrivants. Pendant tout ce temps, les Webbs ont reçu d’autres mauvaises nouvelles: Tim serait largement en infériorité numérique, car leurs quatre enfants étaient des filles! Bethani s’est présentée à l’hôpital Royal Alexandra d’Edmonton, en Alberta, pour se préparer aux naissances.

It All Went Smoothly

It All Went Smoothly

Quadruplés

Parce que Bethani attendait des quadruplés, les médecins ont recommandé une césarienne à 33 semaines, et la future maman a donné naissance à quatre bébés adorables et en bonne santé par césarienne. Toutes ont été déconcertées lorsque chacune des filles s’est présentée, et les nouveau-nés étaient alignés les uns à côté des autres.

Quadruplets

Quadruplets

C’était un miracle

Si les chances de quadruplés de conception normale sont minces, la nouvelle découverte des Webbs n’était rien de moins qu’un miracle. Parce que, étonnamment, les quatre filles nouveau-nées étaient toutes identiques – par une possibilité d’une sur plus de 15 millions.

It Was A Miracle

It Was A Miracle

Décider des noms

«C’était un peu comme un spectacle de magie, car ils en sortent un, deux, trois, quatre… C’était un peu surréaliste.» Le couple a dû nommer leurs nouveaux arrivants après la fin du spectacle miracle, et ils ont décidé Emily, Grace, McKayla et Abigail pour leurs petites filles.

Deciding On The Names

Deciding On The Names

Devenir père

Selon l’Edmonton Journal, le père ravi a déclaré plus tard: «Je me sens extrêmement bien que les bébés soient ici. Je me considère chanceux. Vous êtes également soulagé parce que vous vous inquiétez des naissances multiples. Il y a des risques … mais tout a parfaitement fonctionné.

Becoming A Father

Becoming A Father

Moins de sommeil, plus de couches

Alors que les naissances multiples peuvent supposer moins de sommeil et plus de couches, il y a vraiment un avantage significatif en termes de nommer vos enfants. “C’était bien que nous n’ayons pas eu à choisir nos favoris”, a déclaré Bethani à Global News. «Nous pouvions en choisir quatre qui nous plaisaient, nous n’avions pas à en choisir un seul.»

Less Sleep, More Diapers

Less Sleep, More Diapers

Qui est qui?

Et il semble que nommer les filles était bien mieux que de devoir les distinguer. Cependant, chaque fille était à l’origine placée dans son propre petit incubateur après la naissance, essayant de faciliter un peu la distinction d’un quadruplet des autres.

Who Is Who?

Who Is Who?

Difficile de savoir qui est qui

Différencier les filles de l’extérieur des incubateurs, en revanche, a montré un peu plus de difficulté. «En ce moment, je suis content qu’ils soient séparés pour que nous puissions les distinguer. Mais même en en tenant deux côte à côte, je ne peux pas du tout les distinguer. ”

Difficult To Know Who's Who

Difficult To Know Who’s Who

Différencier les filles

La nouvelle maman Bethani, quant à elle, a déclaré à CTV News que “leurs identités ne pouvaient pas être plus différentes, ce qui aidera à les distinguer à l’avenir. Emily et McKayla ont été décrites comme décontractées, tandis qu’Abigail a été décrite comme courageuse bien qu’elle soit la plus âgée. Grace, en revanche, est une sorte de personnage.

Differentiatiing The Girls

Differentiatiing The Girls

Une stratégie

Cependant, maintenant qu’ils sont rentrés chez eux, le couple a mis au point une stratégie pour les aider à faire la distinction entre chaque fille. Avec des accessoires pour cheveux et des bracelets, Bethani, ainsi que Tim, coloreront chacun d’eux! Ils ont même envisagé de décorer leurs ongles pour se distinguer.

A Strategy

A Strategy

S’adapter

Il est indéniable que la nouvelle famille a beaucoup à s’adapter, alors ils ont emménagé avec la mère de Tim pour obtenir du soutien. Ils ont également le soutien de leur petite ville de Hythe, en Alberta, qui compte 820 habitants.

Adapting

Adapting

GoFundMe

“La communauté a organisé une collecte de fonds qui a rapporté environ 50 000 $, et il y a un [site] GoFundMe mis en place par des amis.” Le partenaire a été tellement submergé par la gentillesse de la communauté qu’il a dû demander l’aide d’une église locale pour stocker tous les cadeaux.

GoFundMe

GoFundMe

Élever les enfants

Malgré le fait qu’élever des quadruplés soit un défi difficile, les Webbs sont à la hauteur de la tâche. «J’ai hâte de voir les souvenirs et à quel point ils seront tous proches.» le fier père Tim a déclaré à Global News. «Ça va être fou les premières années… [Mais] ce sera très excitant.»

Raising The Kids

Raising The Kids

Même ADN

Le fait que tous ces nourrissons aient le même ADN est assez rare, comme nous le savons tous. Mais, dans les quadruplés non identiques, à quoi ressemble la génétique? Une mère de quads à San Francisco était désespérée de le savoir. Et tandis qu’elle et sa famille ont examiné les résultats des tests d’ascendance, ils ont été surpris.

Same DNA

Same DNA

Qui sont vos ancêtres?

En 2017, les ancêtres d’une famille n’étaient plus un secret. Oui, en raison des progrès de la génétique et des nouvelles technologies, les chercheurs peuvent tester votre ADN et vous montrer d’où vous venez pour une somme modique. En fait, il vous suffit d’envoyer un échantillon de votre salive.

Who Are Your Ancestors?

Who Are Your Ancestors?

Kit de test ADN

Cela nous amène à cette histoire fascinante. Le test ADN d’une mère de San Francisco l’a amenée à entreprendre sa propre étude après avoir obtenu des informations choquantes sur ses ancêtres. Elle veut vraiment si ces kits de test ADN étaient aussi bons qu’ils le prétendaient. Et elle mettait à l’épreuve la précision des résultats avec ses propres quadruplés.

DNA Testing Kit

DNA Testing Kit

C’était plutôt amusant

Amy Jones a informé le KPIX 5 de San Francisco qu’elle supposait qu’il serait “plutôt amusant” de découvrir d’où venait sa famille. Elle a utilisé Ancestry DNA, un site Web qui permet aux gens de créer un compte en ligne, d’envoyer un tube à essai rempli de salive pour analyse, puis d’obtenir des informations sur leurs gènes par e-mail.

It Was Kind Of Fun

It Was Kind Of Fun

irlandais

Et elle a été décontenancée par les résultats qu’elle a obtenus. Elle se souvient: «J’ai appelé ma mère, j’ai appelé mon père et j’ai dit:« Écoutez, nous sommes irlandais! » se souvient-elle. «Et ils ont dit:« Le sommes-nous vraiment? »Et j’ai dit:« C’est ce que ça dit. Donc, je suppose que c’est vrai. »»

Irish

Irish

Elle n’était pas encore tout à fait convaincue

Les résultats étaient pourtant juste devant elle, mais elle avait encore des doutes. Après tout, il était beaucoup trop facile de croire aveuglément les résultats. C’est la raison pour laquelle elle a décidé de chercher la réponse à sa manière. En tant que mère de quadruplés, elle était dans une position unique pour voir si l’entreprise disait réellement la vérité.

Not All That Convinced Just Yet

Elle n’était pas encore tout à fait convaincue

Faites la connaissance de la « Jones Quad Squad »

Comme les Webb, la famille de Jones avait également accueilli des quadruplés. En réalité c’est un peu plus complexe que ça, puisque ses enfants sont deux paires de jumeaux qui forment des quadruplés : Katie et Hugh sont des faux jumeaux, tandis que Seth et Gabe sont eux des vrais jumeaux. Ils font tous les quatre, partie de la « Jones Quad Squad ». Ce sont ces quadruplés qui ont fourni les échantillons de leur ADN pour voir à quel point les deux sites étaient précis. Qu’est-ce que les Jones ont donc pu apprendre sur les tests menés par 23andMe et Ancestry DNA ? Découvrons cela…

Meet The Jones Quad Squad

Faites la connaissance de la « Jones Quad Squad »

Travailler avec la radio locale

La famille Jones a porté une attention particulière à tous les détails et a travaillé avec KPIX 5, un organe de presse basé à San Francisco. Elle voulait que l’expérience soit aussi objective que possible. Les parents ont donc envoyé aux entreprises les échantillons d’ADN de leurs enfants après les avoir marqués avec chacun des noms de famille différents. En plus de cela, ils les ont également postés de villes différentes dans l’espoir de cacher le fait que ces échantillons provenaient de la même famille.

Working With The Local Station

Travailler avec la radio locale

Ils ont été surpris une fois de plus

Quand ils ont obtenu les résultats, toute la famille a une fois de plus été surprise par ce qu’elle y a vu. Cela n’avait rien à voir avec ce à quoi ils s’attendaient. Les résultats montraient à quelques choses près un ADN à 7% de Britanniques et d’Irlandais, puis à 71% d’Européens du Nord-Ouest. Mais qu’est-ce qui pouvait bien provoquer un tel résultat ?

They Were Surprised Yet Again

Ils ont été surpris une fois de plus

Ses enfants sont plus irlandais qu’elle

La mère a été surprise de découvrir que ses enfants étaient encore plus irlandais qu’elle! N’oublions pas que c’est ce qui l’a amenée à remettre en question le test. « Leur pourcentage d’ADN irlandais était encore plus élevé que le mien, ce qui m’a vraiment surpris », a-t-elle expliqué. Il est clair qu’elle ne s’attendait pas à voir quoi que ce soit de ce genre.

Her Children Are More Irish Than She Is

Ses enfants sont plus irlandais qu’elle

Il n’y a pas de quoi s’inquiéter

Qu’est-ce que les résultats de Katie avaient donné ? Elle qui est la fausse jumelle de Hugh, avait un pourcentage plus élevé d’ascendance britannique et irlandaise que son frère. On pourrait dès lors penser que cela veut dire que ces entreprises ne sont pas fiables, mais un expert en ADN du nom du Dr Ruth Ballard a déclaré que ce n’était pas le cas. Elle est même allée jusqu’à expliquer à KPIX 5 que ce genre de différence n’est pas du tout rare quand il s’agit de faux jumeaux, ou de simples frères et sœurs.

There Is Nothing To Be Worried About

Il n’y a pas de quoi s’inquiéter

C’est en fait une bonne nouvelle

« On s’attendrait à ce qu’il y ait des différences, et j’aurais été très surprise si les résultats n’en avaient montré aucune », a-t-elle expliqué. Elle a poursuivi en disant que même si les jumeaux ont un ADN très similaire, ils ont tendance à avoir plus de différences génétiques lorsqu’il s’agit de faux jumeaux. L’un d’eux peut prendre plus d’un parent que l’autre.

This Is Actually Good News

C’est en fait une bonne nouvelle

Pas de place pour le doute dans son esprit

Après cette expérience, Jones fut soulagée. Elle avait eu pas mal de doutes au sujet des résultats du test car les données ne correspondaient pas à ses attentes. Ces explications lui ont permis de faire confiance à ce que les résultats indiquaient. Cela lui a également permis de mieux comprendre ses antécédents. « Cela me rend un peu plus sûre des résultats des tests », a-t-elle expliqué.

No Room For Doubt In Her Mind

Pas de place pour le doute dans son esprit

Plus ils collectent de données

En fin de compte, le Dr Ballard avait d’excellentes nouvelles pour tout le monde. Elle a partagé avec KPIX 5 que 23andMe, Ancestry DNA et d’autres sites de test fournissent souvent des ventilations fiables des origines ethniques. En dehors de cela, l’expert a également déclaré que les résultats vont encore s’améliorer à mesure qu’ils collectent plus d’échantillons et de données. Nous espérons que cela nous permettra également d’en apprendre davantage sur le domaine fascinant de la génétique.

The More Data They Collect

Plus ils collectent de données

Ses résultats étaient exacts

Jones a appris qu’il n’était pas nécessaire de remettre en question ses résultats. Il y avait de fortes chances qu’elle ait du sang irlandais en elle. Par ailleurs, elle a appris quelques petites choses supplémentaires sur le fonctionnement des tests génétiques. Notamment qu’Ancestry DNA peut découvrir si les données des utilisateurs se rapprochent de celles d’autres personnes qui pourraient être liées à eux sans le savoir ! Est-ce que ça n’est pas intriguant ?

Her Results Were Accurate

Ses résultats étaient exacts

Une fonctionnalité connue sous le nom de DNA MATCH (correspondance ADN)

Bien qu’ils aient envoyé les échantillons sous de faux noms et en provenance de différents endroits, les enfants étaient malgré tout génétiquement liés à Jones en tant qu’éventuels membres de la même famille. Et dans leur cas, la lecture de l’ADN ne s’est pas arrêtée là ! Le site les a également informés que leur mère était effectivement Jones ; en effet la jeune femme avait également soumis ses propres échantillons ADN dans le passé. Cette fonctionnalité est appelée DNA Match. Toutefois, il est à noter que le site n’a pas demandé la permission aux utilisateurs testés de rechercher un lien avec d’autres parents potentiels.

A Feature Known As DNA Match

Une fonctionnalité connue sous le nom de DNA MATCH (correspondance ADN)

Elle n’avait pas donné son accord pour ça

« Cela me préoccupe », a expliqué la mère de famille à KPIX 5 une fois qu’elle a vu cette information en ligne. Elle a par la suite confié qu’elle cherchait initialement à découvrir la répartition de son origine ethnique, et uniquement cela. Elle n’avait même pas envisagé la possibilité que l’entreprise utilise ses données pour éventuellement les rapprocher de celles d’autres clients.

She Did Not Sign Up For It

Elle n’avait pas donné son accord pour ça

Pas un gros problème pour la famille

Malgré toutes ces interrogations, elle a finalement décidé que ce n’était pas si grave pour elle. Après tout, elle était reliée génétiquement à ses propres enfants et c’est tout ce qui lui importait. On peut même dire que toute cette histoire a renforcé la confiance qu’elle avait mise dans l’entreprise. Le Dr Ballard a toutefois tenu à avertir les gens qui envisagent d’utiliser un service comme 23andMe et Ancestry DNA, qu’ils se préparent à ce qui pourrait advenir dans le cadre de cette fonctionnalité spécifique.

Not A Huge Deal For The Family

Pas un gros problème pour la famille

Cela peut ouvrir une boîte de Pandore

D’une part, le Dr Ballard a déclaré que la fonction de correspondance ADN pourrait permettre de reconnecter les donneurs de gamètes – ovocytes et sperme – et leurs enfants biologiques. Cela se produira, que chacune des parties veuille l’apprendre ou non. D’autre part, certains utilisateurs pourraient apprendre qu’ils sont adoptés si par hasard leur ADN ne correspondait pas à celui de leurs parents. L’expert a expliqué : « Cela peut montrer la non-paternité et d’autres problèmes dans votre famille. »

It Can Open A Can Of Worms

Cela peut ouvrir une boîte de Pandore

Transformer cette fonctionnalité en option facultative

Lorsque KPIX 5 est entré en contact avec Ancestry DNA, la société a posé pas mal de questions sur cette fonctionnalité si spécifique qu’est DNA Match. Suite à cela, Ancestry DNA a annoncé qu’elle allait faire de DNA Match une fonctionnalité facultative dans le processus de test qu’elle proposait. Nous sommes heureux qu’il y ait maintenant un filet de sécurité mis en place, mais le Dr Ballard a malgré tout demandé aux clients de bien mesurer et comprendre ce qu’ils étaient sur le point d’accepter en envoyant un tube à essai comprenant leur échantillon d’ADN.

Turning It Into An Optional Feature

Transformer cette fonctionnalité en option facultative

Toujours vérifier la politique de confidentialité

« Je mets en garde les gens pour qu’ils étudient bien la politique de confidentialité des données et pour qu’ils décident en toute connaissance de cause la quantité d’informations qu’ils veulent donner », a-t-elle averti. Nous sommes d’accord avec elle sur ce point ! Quoi qu’il en soit, un test d’héritage familial pourra toujours s’avérer intéressant pour les personnes qui n’ont pas beaucoup d’informations sur leurs antécédents. Il est clair que c’était le cas pour Jones, elle qui confie : « J’ai pensé que ce serait peut-être amusant de savoir d’où je viens. »

Check The Privacy Settings First

Toujours vérifier la politique de confidentialité

Les résultats ADN de ces triplettes ont surpris le monde entier

En parlant de résultats ADN surprenants… parlons de ceux des sœurs Dahm ! Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont suscité beaucoup d’intérêt. En décembre 1977, les triplettes de la famille Dahm sont venues au monde : Nicole, Erica et Jaclyn. C’est après qu’elles aient reçu les résultats d’un test ADN que le plus fascinant s’est produit pour ces trois soeurs. Personne au monde n’allait comprendre ces résultats. Vous non plus, vous n’y auriez rien compris à l’époque !

Triple The Trouble

Les résultats ADN de ces triplettes ont surpris le monde entier

Le tatouage des triplettes

Tous les parents vous le diront : la parentalité est une tâche difficile et semée d’embuches. Imaginez une seconde combien il doit être difficile d’élever des jumeaux. Mais c’est encore plus difficile lorsqu’il s’agit d’élever des triplés. Les parents Dahm ont dû trouver une façon bien à eux d’identifier quelle petite fille était qui, même si vous pourriez penser que c’est une étrange manière de faire… car le couple a donné aux enfants leurs premiers tatouages ! En effet, les parents Dahm ont fait tatouer de minuscules points sur les petites fesses des bébés afin qu’ils puissent les distinguer. Les points étaient établis suivant l’ordre de leur naissance. C’est la raison pour laquelle Nicole, première-née, avait un point sur ses fesses, Erica, qui était née ensuite, en avait deux sur les siennes. Et ils ont décidé de ne pas en faire sur Jaclyn car ce n’était plus nécessaire. Ils avaient bien fait de ne pas faire quelque chose de trop visible, les tatouages pouvaient parfaitement passer pour de simples taches de rousseur.

Tattooing The Triplets

Le tatouage des triplettes

Une enfance joyeuse

Les triplettes Dahm ont grandi à Jordan, une petite ville de l’État du Minnesota, qui comptait un peu moins de 30 000 personnes. C’était une petite ville, ce qui impliquait que les triplettes se faisaient encore plus remarquer qu’elles ne l’auraient été si elles avaient vécu dans une grande ville. Les filles ont eu une enfance joyeuse, constamment occupées à pratiquer divers sports et à voyager et parcourir le pays avec leurs parents. Parce qu’elles habitaient une petite ville, elles connaissaient et étaient proches de presque tout le monde à l’école.

As They Grew Up

Une enfance joyeuse

Aussi proches qu’elles pouvaient l’être toutes les trois

La plupart des gens croient que les frères et sœurs issus d’une grossesse multiple sont proches au point d’être inséparables. C’était particulièrement vrai pour les triplettes Dahm ! Même si d’autres enfants avaient commencé à développer leur propre sens du style dès qu’ils en avaient eu l’occasion, toutes les trois continuaient à conserver le même style. À un moment donné, Nicole avait même déclaré au magazine Playboy: « Nous n’avons pas vraiment notre propre identité. On nous a toujours connues comme ‘‘ les trois sœurs ’’ ou ‘‘ les Triplettes ’’ ». D’ailleurs, certaines personnes pourraient même aller jusqu’à dire que les sœurs n’ont gagné une identité propre à chacune d’elle qu’après s’être mariées.

Close As Can Be

Aussi proches qu’elles pouvaient l’être toutes les trois

Le grand saut

A la période de l’adolescence, les filles ont commencé à attirer encore plus d’attention sur elles. Vous ne serez surement pas surpris d’apprendre que beaucoup de gens leur ont conseillé de se diriger vers le mannequinat ! En effet, beaucoup pensaient que ce domaine serait parfait pour elles. Mais il n’est jamais idéal de se lancer dans une telle carrière quand on vient d’une petite ville parce que les opportunités sont souvent très rares. Dans ces conditions, c’était une bonne chose que les filles aient pu participer au concours « A la recherche du prochain Top Model » organisé par Teen Magazine. Elles avaient 16 ans à l’époque, et elles ont fini par gagner le concours ! C’était leur chance de se lancer. Les trois filles sont apparues en couverture de Teen Magazine, ce qui leur a permis de décrocher de belles opportunités dans l’industrie du mannequinat.

Their Big Break

Le grand saut

Le plan qu’elles avaient en tête

Arrivées à la fin de leurs études secondaires et sur le point d’obtenir leurs diplômes, elles ont commencé à envisager l’avenir. Comme leurs camarades, il était grand temps de commencer à penser à leurs carrières. Elles avaient donc décidé de mettre de côté leur carrière florissante de mannequin et souhaitaient s’orienter vers des études d’infirmières à l’Université du Minnesota ! Si ça n’est pas formidable de s’orienter, toutes ensembles, vers une profession aussi noble ! Toutefois, ce projet ne s’est pas réalisé, à cause d’un dépliant que les triplettes ont trouvé sur le campus et qui a changé leurs vies pour toujours. Il s’agissait d’un concours organisé par le magazine Playboy. Il s’avère que le magazine était à la recherche de modèles qui pourraient rejoindre les « Girls of the Big Ten Special Edition » !

What They Planned

Le plan qu’elles avaient en tête

Accepter de prendre des risques

C’était une occasion trop belle pour simplement la laisser passer. Elles en ont beaucoup parlé entre elles et ont mesuré le pour et le contre connaissant en plus la réputation qui était associée au magazine. C’était une décision importante puisqu’elles allaient probablement être exposées devant le monde entier. Il fallait avant tout qu’elles sachent si elles étaient capables de faire une chose pareille. En fin de compte, les triplettes ont pu prendre leur décision après en avoir parlé à leur famille et avoir reçu leur soutien. Nicole, Jaclyn et Erica ont ensuite rencontré un responsable de casting qui a été époustouflé par la beauté naturelle et le charme que possédaient les trois jeunes filles. Les sœurs Dahm sont entrées dans l’histoire en devenant les premières triplettes à figurer sur la double page centrale du magazine Playboy.

Taking A Risk

Accepter de prendre des risques

Prendre des risques peut être récompensé

Elles savaient qu’il n’était plus possible de s’orienter vers les études d’infirmière comme initialement prévu. Et elles savaient qu’elles n’allaient pas pouvoir échapper aux critiques une fois le magazine paru. Car personne de leur entourage ne s’attendait à ce qu’elles fassent une telle chose. Cependant, leurs parents les avaient encouragées et soutenues, puisque c’était leur volonté à elles trois. Quoi qu’il en soit, elles pouvaient compter les unes sur les autres pour se soutenir tout au long de l’aventure. Au cours d’une interview pour la parution en 1998, Jaclyn avait confié : « Nous n’aurions jamais fait cela (posé en tant que modèle pour Playboy) individuellement. ». Elles ne le savaient pas à l’époque, mais ce contrat de modèle allait servir de tremplin pour la myriade d’opportunités qui se sont par la suite présentées à elles.

High Risk But High Reward

Prendre des risques peut être récompensé

Leur carrière à Hollywood

À leur arrivée à Hollywood, les trois sœurs ne pouvaient pas refuser les opportunités qui se présentaient à elles. Beaucoup d’aspirants acteurs ou actrices ont souvent du mal à percer, mais ça n’a jamais été le cas pour les triplettes Dahm qui n’ont jamais manqué de se voir offrir des opportunités. C’était bien évidemment en lien avec ce qu’elles proposaient de nouveau dans l’industrie. Après tout, ce n’est pas tous les jours que vous voyez se présenter trois femmes identiques, d’une beauté à couper le souffle !

Going Into Hollywood

Leur carrière à Hollywood

Publicité